Le Cingle plongeur

Le Cingle plongeur.

Je suis au bord de la rivière à la recherche du Martin-pêcheur. Soudain, je vois, un oiseau qui ressemble fort à un merle (femelle). Toutefois, j’ai un doute… L’oiseau semble prendre un bain et se laver, (cela arrive souvent que les oiseaux s’épouillent et prennent un bain). Mais quelque chose est différent ici. L’oiseau plonge, disparaît quelques secondes et réapparaît. Cela se répète plusieurs fois. En y regardant de plus près, je vois que l’oiseau est brun avec un plastron blanc. Il est complètement cinglé ! Euh…je veux dire c’est un Cingle plongeur.

Sa taille est légèrement plus grande que le moineau. Sa queue est courte, la tête, la nuque et le haut du dos sont brun-roux. Le dos est gris-ardoise foncé, avec un aspect écaillé.
Le menton, la gorge et la poitrine sont d’un blanc pur, séparés de l’abdomen foncé par une bande couleur châtain.
Le bec est noirâtre. Quand il est immergé, ses yeux sont protégés par une membrane nictitante blanchâtre visible quand il cligne des yeux.
Les pattes et les doigts sont roses pas évident à voir.
Les deux sexes sont semblables.
Le juvénile est plus gris sur le dessus. Les pattes et les doigts sont de couleur rosée et les yeux foncés sont cerclés d’un oculaire blanc.
Cet oiseau aime les eaux courantes où il trouve sa nourriture. Ses pieds ne sont pas palmés et pourtant il nage très bien. Il mange des larves, des insectes, des vers, parfois des petits poissons.
La femelle pond 4 à 6 oeufs blancs en mars ou avril. La couvaison assurée par la femelle dure environ 15 jours. Quand la femelle va se nourrir, le mâle s’approche et il surveille le site. Mais le mâle nourrit aussi régulièrement la femelle au nid.
Les poussins sont nourris par les deux parents pendant un mois. Ils sont nidicoles c’est à dire que les petits sont incapables de se nourrir et de se déplacer seuls. Généralement ils naissent nus et aveugles. C’est le cas de nombreux passereaux.

Il plonge sa tête et nage parfois sous l’eau
On voit ici sa paupière nictitante (membrane de protection)

À l’opposé, les espèces dites nidifuges sont des espèces dont les petits quittent rapidement le nid après l’éclosion (par exemple canards et poules par exemple)
Chez le Cingle, il arrive que les petits quittent le nid au bout de 24 à 25 jours après la naissance.
N’hésitez pas à découvrir la petite vidéo qui montre son comportement (cliquez sur le mot) ici